La petite histoire des baskets

Indispensable d'hiver comme d'été, les baskets sont à vos pieds ce qu'une paire de jeans est à vos gambettes : une seconde peau ! Rien, pourtant, ne prédestinait la sneaker à devenir un incontournable du prêt-à-porter. Petit cours d'histoire...
Les baskets n'ont pas toujours été des chaussures de tous les jours...

Par Elyes Khouaja , 24 mai 2016

Matière première de l'accoutrement masculin, les sneakers – de leur patronyme anglais – sont un basique de premier ordre pour le placard masculin. Pourtant, la plus populaire des godasses n'avait, à ses prémices, pas vocation à orner les pieds au quotidien. La pièce a été créer pour assure une fonction unique : le sport. La première du genre a ainsi vu le jour en 1868 entre les murs de la Candde Manufacturing Co de New Haven, dans le Connecticut. Façonnée en toile et pourvue d'une semelle en caoutchouc – élaboré grâce au procédé de vulcanisation développé quelques années plutôt par Charles Goodyear – la basket était alors pensée exclusivement pour les sportifs.

Une chaussure de sport...

La Stan Smith est passée de star des courts de tennis à idole du bitume !

La Stan Smith est passée de star des courts de tennis à idole du bitume !

Très vite, chaque discipline se pare de sa propre savate. En 1890, Joseph William Foster instaure la Reebok et ses historiques pointes pour l'athlétisme suivi, seize ans plus tard, par Arthur Hall et ses New Balance équipées d'un soutien pour la voûte plantaire. En 1908, la maison Converse révolutionne la pratique du basketball avec les Chuck Taylor– du nom du basketteur éponyme – et leur coupe montante destinée à protéger les chevilles. 1920, les frères Adolf et Rudolf Dassler envahissent le marché de l'athlétisme et celui du football avec leurs chaussures à clous. Leur séparation engendrera, plus tard, les marques Adidas et Puma. 1936, Georges Grimmeisen et sa marque Spring Court font une entrée remarquée sur les courts de tennis. Et en 1979, Nike fait son trou dans le milieu du basketball avec ses chaussures à coussins d'air, sobrement libellées Nike Air. Bref, en un siècle d'existence, la basket est devenue inhérente au monde du sport... Avant d'envahir celui de la mode.

Popularisée par la scène hip-hop

Le groupe Run-D.M.C a été un porte-étendard des baskets Adidas dans les milieux "street".

Le groupe Run-D.M.C a été un porte-étendard des baskets Adidas dans les milieux "street".

Ce "transfert", c'est la scène hip-hop américaine qui va l'opérer : Run D.M.C et leurs indéboulonnables Adidas Stan Smith – auquel le groupe dédiera, par ailleurs un mythique titre My Adidas - Busy Bee et les Chuck Taylor de Converse ou encore Heavy D et leur grande histoire d'amour avec Nike, le groupe dédiant, à l'instar des Run D.M.C, un morceau intitulé Nike à la marque américaine. Récupérées par la rue, les sneakers deviennent alors le porte-étendard de la vague streetwear qui envahit les Etats-Unis puis le reste de la planète à partir des années 80. C'est ainsi que des pistes d'athlétisme, en passant par les rues du Bronx, la basket est arrivée à vos pieds...

Les meilleures marques !