Comment porter un chino ?

Il est le deuxième pantalon le plus prisé chez les hommes après l'inamovible jean. Pilier du prêt-à-porter masculin depuis plus d'un demi-siècle, le chino surfe sur son ambiguïté stylistique : chic et casual, élégant et négligé... Le tout est de savoir sur quel pied danser avec lui...
A la mode de chino...

Par Elyes Khouaja , 24 mars 2017

L'histoire du chino commence dans les années 1870 en Inde, alors sous protectorat britannique. A ses prémices, le vêtement habillait les soldats de la Reine à qui il fallait un uniforme léger pour affronter la chaleur aride de l'Asie du sud. C'est ainsi qu'est né le "khaki" – du penjâbi, "poussière" – pantalon en coton décliné en couleur sable dans sa toute première version, pour camoufler son porteur dans le paysage ensablé du désert indien...

Le khaki sera repris, plusieurs décennies, plus tard par l'armée américaine devenant le pantalon réglementaire des GI. Il faut attendre la fin la Seconde Guerre mondiale pour que le chino quitte la sphère militaire et se mue en véritable objet de mode. Récupéré par l'upper class américaine, il devient le porte-étendard du style preppy avant de s'exporter en Europe. Quant à savoir pourquoi le "khaki" est devenu le "chino", la légende voudrait que des soldats américains stationnés aux Philippines au début du siècle dernier aient attribué ce patronyme au pantalon alors importé de Grande-Bretagne et revendu par des marchands chinois de l'île.

A quel style associer le chino ?

Aujourd'hui encore, le chino reste un élément inhérent au look preppy. Par opposition au jean, pantalon historiquement populaire, le khaki, lui, se veut "pantalon de ville". Associé à une chemise , un cardigan, un blazer et une paire de Richelieus, il confère une indéniable élégance à votre ensemble, et peut aussi bien convenir à un accoutrement de soirée qu'à une tenue quotidienne.

Chiner en chino...

Chiner en chino...

Fort heureusement, le chino n'est pas exclusif au bon chic bon genre. Car s'il est, certes, bel et bien porté par les hommes de l'upper et autres dandies du dimanche, il a aussi ses aficionados du clan "casual". Et là, nul besoin d'en mettre des couches : un t-shirt ou , par exemple – suffisent pour vous tailler un look tout aussi basique qu'efficace. Et, histoire de donner un peu de peps – et de rock'n'roll – à votre style, vous pouvez même envisager une paire de bottines, desert ou combat boots, selon votre humeur du jour...

Quelle coupe et quelle couleur choisir pour un chino ?

Côté coupe, les règles sont les mêmes que pour les jeans et les costards. Du skinny pour les fines gambettes. Du silm pour les hommes élancés, et accessoirement pour appuyer l'élégance de votre ensemble. Du straight ou regular pour les plus costauds. On n'oublie pas de faire son petit ourlet si l'on porte des combat boots ou des espadrilles, et le tour est joué.

Pour la couleur, l'usage est d'adapter son chino au reste de la tenue, mais ce n'est pas une règle ! D'autant que les tons gais (saumon, jaune, vert pomme, etc...) cartonnent cet été. Si vous hésitez, optez pour le beige, couleur historique du chino, que vous pourrez marier à tous les styles et toutes les couleurs.

Les meilleures marques !