Comment entretenir une montre mécanique ?

Enrayement, perte d'étanchéité, casse... La montre mécanique est un accessoire fragile. Pour bien en prendre soin, mieux vaut faire attention aux petits détails.
Le montre mécanique demande un soin particulier.

Par Elyes Khouaja , 24 août 2016

Parce qu'elle est plus authentique, l'entretien d'une montre mécanique demande une attention plus minutieuse que celle que peut requérir une montre à quartz. Mouvements, étanchéité, précautions de remontage... Tout ce qu'il faut savoir pour bien prendre soin de votre joujou, c'est ici...

Vérifiez le mouvement de ses pièces

La quintessence d'une montre mécanique vient de son engrenage que l'on peut, sur certains modèles, voir à l'ouvrage à nu. Seulement avec le temps et l'usure, cet engrenage devient sujet à l'encrassement : le lubrifiant originellement présent dans la mécanique sèche, provoquant des frottements entre les différentes pièces en mouvement de ladite montre. Ce frottement génère des dépôts de microparticules métalliques qui obstruent le mouvement et occasionnent donc des dysfonctionnements.

Parmi les symptômes d'un encrassement d'une montre mécanique, vous pouvez constater son retard de plusieurs secondes par jour ou encore la diminution de sa durée de fonctionnement après remontage. Si vous n'êtes pas assez vigilant, un encrassement peut, à terme, occasionner la casse d'une pièce. C'est pourquoi il est recommandé de faire examiner sa montre mécanique chez l'horloger dès qu'il y a un quelconque doute sur la qualité de son fonctionnement.

Contrôlez son étanchéité

Comme pour une montre classique, une montre mécanique, si elle est portée régulièrement, peut être sujette aux coups et rayures. Outre le rendu inesthétique que peuvent occasionner ces altérations, c'est la résistance et l'étanchéité de la montre qui peuvent être mises à mal. S'il existe bien des solutions pour masquer les rayures d'une montre, difficile en revanche de garantir l'étanchéité de ses joints, ou celle des boutons de réglage, celles-ci pouvant perdre de leur efficacité avec le temps.

L'usage, pour une montre mécanique, est de l'envoyer en révision, chez son fabricant ou chez un horloger lambda, tous les trois ans environ pour contrôler aussi bien l'état de son étanchéité que son fonctionnement global. Certains fabricants prennent à leur charge ces visites techniques, d'autres les facturent.

Remontez votre montre mécanique

On ne remonte pas une montre mécanique comme l'on règle l'heure sur une montre à quartz. Il faut un minimum de délicatesse lorsque l'on manipule ce type d'appareil, surtout que ce genre de manipulation est, par définition, fréquent sur les bijoux mécaniques.

Ainsi veillez, lors du remontage de votre montre mécanique, à ne pas forcer sur la couronne lorsque vous sentez qu'elle se bloque. Le blocage signifie que le ressort moteur est intégralement remonté. Un forçage risquerait donc de le briser. Par ailleurs, si votre montre dispose de la fonction date, évitez de modifier celle-ci entre 22 heures et 2 heures du matin, horaires entre lesquels les pignons prennent généralement position pour le passage automatique de la date. Autrement, cela occasionnerait une contrainte additionnelle au mécanisme et pourrait endommager votre montre.

Les meilleures marques !