Chaussures : les balmoral, rois du bal !

Ce n'est pas le modèle le plus répandu de matière de chaussures de ville. Pourtant, le balmoral ne manque pas de raffinement et peut aussi bien être porté en chaussure qu'en bottine. Focus sur une pièce chic et un poil artisto...
Les balmorals, chics à souhait

Par Elyes Khouaja , 21 avril 2017

Au rayon des chaussures de villes et bottines, on a nommé les balmorals. Raffinées à souhait, elles ne jouissent pas de même plébiscite que d'autres coutures plus répandues aux pieds des hommes. Pourtant le balmoral, pour son élégance et son cachet, gagnent à habiller plus de pieds.

Le balmoral, chic British

Comme pour les borgues, le balmoral s'apparente plus à un patronage qu'à un modèle à part entière de chaussure. On peut ainsi le retrouver sur des Richelieus, des boots ou, plus rarement, des Derbies.

Sa particularité : les garants (partie sur laquelle passent les lacets) sont cousus autour de la cheville et se rejoignent derrière le talon. La signature est, à l'instar des brogues , britannique (même si les Irlandais en revendiquent eux aussi, la paternité). Le nom "Balmoral" est par ailleurs un néologisme américain, les Anglais préférant la dénomination "Oxford".

De vraies chassures de bal, ces balmoral !

De vraies chassures de bal, ces balmoral !

Sur quoi porter les balmoral ?

Quintessence du chic, les balmoral sont à associer à une tenue élégante voire un costume trois pièces. Ils sont, en ce sens, l'accessoire de prédilection des dandys. Pour les mettre en valeur, mieux vaut miser sur un pantalon relativement court s'arrêtant quelques centimètres au dessus de la cheville.

Bien entendu, vous pouvez aussi les associer à un jean slim ou skinny pour garder le timbre classique de votre tenue ou à un chino pour les beaux jours. N'oubliez pas votre panama !

Les meilleures marques !